égypte - vallée du nil

  nil - nilo egitto egypt


La vallée des rois

La vallée des Rois est une région d'Égypte située sur la rive occidentale du Nil à la hauteur de Thèbes (aujourd'hui Louxor). La vallée est formée d'une faille dans la chaîne libyque qui débouche sur la vallée du Nil.
Son nom arabe est Biban el-Moulouk qui signifie « les portes des Rois » en référence aux portes qui par la passé fermaient les tombeaux.

Elle est connue pour abriter les tombes (hypogées) de nombreux pharaons du Nouvel Empire. La plus ancienne est celle de Thoutmôsis Ier et, à partir de Thoutmôsis III, à l'exception d'Akhénaton, tous les pharaons des XVIIIe, XIXe et XXe dynasties y furent enterrés (d'environ -1539 à -1075).
Sur les 65 tombes découvertes, 25 ont put être identifiées comme tombes royales.
La dernière tombe connue étant celle de Ramsès XI (KV4).

La vallée des Rois abrite également les tombeaux de certaines épouses et enfants de pharaons, ainsi que celles de nobles que les pharaons voulurent honorer. C'est à partir de la période de Ramsès Ier que la vallée des Reines est utilisée.

Tourisme

Les tombeaux furent des curiosités touristiques dès la période de la Grèce et de la Rome antique.

De nos jours, la plupart des tombeaux ne sont pas accessibles au public pour des raisons de conservation ; les autorités procèdent par roulement en ouvrant les tombes les moins exposées et celles qui ont reçu des aménagements nécessaires à leur bonne conservation. Les bas-reliefs de certains tombeaux conservent des couleurs relativement vives malgré les ravages du temps, des intempéries et de l'action de l'homme.

Construction

Entre les 18, 19 et 20è dynasties, les techniques pour creuser les tombes différèrent : galeries plus ou moins longues, de profondeur et d'inclinaison variables.
Les pillages étaient fréquents, c'est pourquoi souvent l'entrée était creusée au pied d'une falaise dans l'espoir qu'elle serait ensevelie avec le temps par les éboulements.
Pour certains rois dont les tombes étaient profanées, leur momies pouvaient être déplacées dans l'antichambre d'une autre tombe, plus sure.
Quelquefois, lorsqu'une tombe était creusée, la vallée était tellement encombrée, que les ingénieurs tombaient sur d'autres tombes, qu'ils pouvaient éventuellement inclure à la nouvelle construction.

Découvertes

Le français Victor Loret découvrit en deux ans, 16 tombes en utilisant la même technique que pour le forage destiné à rechercher le pétrole.
L'anglais Howard Carter découvrit plus tard en 1922 la tombe de Toutenkamon, riche d'une multitude d'objets. Par contre, sa tombe était petite, 10 fois moins grande que celle de Séti. Toutenkamon n'était pas un grand roi, il mourut jeune et il était le fils d'Akenaton, qui instaura le temps de son règne un culte monothéiste dédié au dieu soleil, culte fortement rejeté après sa mort par les prêtes.
Mais cette petite tombe nous enseigna beaucoup sur les rites funéraires égyptiens, et les objets qui y furent retrouvés occupent une importante place au musée du Caire.

Pour rechercher d'autres tombes, dont aucune ne fut trouvée depuis celle de Toutenkamon, on utilisa des sondes géologiques. Le KV 5, unique et immense, fut ainsi découvert grâce notamment aux sondages de 1989 effectués par l'équipe de Weeks. Bien que l'entrée en avait été identifiée en 1825, son ampleur n'avait pas été soupçonnée.
Ce fut la plus grande découverte de la vallée, un plan compliqué et immense, comprenant plus de 130 chambres funéraires, dont on connaît mal les raisons de ses particularités architecturales.
C'est la nécropole des fils de Ramsès II, un des plus importants souverains d'Égypte dont le règne fut particulièrement long, et qui vit de son vivant nombre de ses enfants le précéder dans la tombe, pour lesquels il bâtit et fit agrandir cette immense structure.

 






Phare d'Alexandrie

© Nil-Egypte.net 2015
Photos de Naples - Voyagez avec Bourlingueur


égypte